Bien dans mes pénates

Maison, Déco, Bricolage, Jardin

    Comment bien choisir et installer un nichoir protecteur pour les oiseaux du jardin

    Nichoir à oiseaux : un abri pour les mésanges bleues

    Comment bien choisir et installer un nichoir protecteur pour les oiseaux du jardin

    Si la plupart des espèces d’oiseaux sont d’incorrigibles SDF, certaines périodes de l’année peuvent leur causer bien des désagréments. Un petit abri douillet sera alors le bienvenu pour ces charmants volatiles qui enchantent votre jardin. La période de nidification, par exemple, ou la saison hivernale sont donc tout à fait propices à l’installation d’un nichoir à oiseaux dans votre jardin. Voici comment choisir et installer une maison pour les oiseaux du jardin dans les règles de l’art.

    Le nichoir à oiseaux, un simple lieu de passage

    Vous aimez contempler le spectacle des petits oiseaux dans votre jardin et vous leur avez peut-être déjà installé une mangeoire et des abreuvoirs disséminés çà et là. Afin de les aider à passer l’hiver au chaud ou à nidifier sans stress, installez-leur également des nichoirs où ils le sentiront en sécurité. Mais ne vous désolez pas si ces volatiles malicieux ne les occupent pas en permanence. Il ne s’agit pas pour eux d’un lieu de résidence. Ces cabanes ne sont que des abris qui leur servent de maternité puis de pouponnières à poussins.

    Quel type de nichoir à oiseaux choisir ?

    On peut dire qu’il existe deux grands types de maisons pour oiseaux : les nichoirs fermés et les nichoirs semi-ouverts, chacun ayant leurs locataires spécifiques.

    Le nichoir à oiseaux fermé

    Les nichoirs fermés disposent d’une ouverture, dite trou d’envol. Sombres par essence, ils accueillent les oiseaux cavernicoles, tels que les moineaux, les étourneaux et les jolies mésanges bleues. En effet, ces oiseaux construisent leur nid dans les endroits sombres comme des trous d’arbre ou autres cavités naturelles qu’ils agrandissent selon leurs besoins.

    Les nichoirs semi-ouverts

    Ces abris possèdent une ouverture beaucoup plus large qui laisse entrer la lumière. Ils conviennent parfaitement aux oiseaux semi-cavernicoles parmi lesquels on trouve le rouge-gorge, le rouge-queue noir ou la bergeronnette grise.

    La mangeoire pour oiseaux ouverte

    La mangeoire ouverte : un accès libre pour tous les prédateurs

    Il ne s’agit pas à proprement parler d’un abri pour les oiseaux sauvages. Il est plutôt question d’un plateau abrité pour protéger les graines ou les boules de graisse des intempéries. Cette plateforme ne protège en rien contre les prédateurs comme le montre notre photo.

    Nichoir à oiseaux : les critères à respecter

    Avant d’acheter votre nichoir ou vos nichoirs à oiseaux, il faut connaître quelques informations sur vos locataires à ailes. Mal choisi, vous aurez bien du mal à y attirer les oiseaux et votre maisonnette restera vide.

    Un abri en bois de qualité

    Un bon nichoir à oiseaux doit être résistant aux intempéries. Il faut donc l’acheter dans un matériau qui ne se déforme pas sous les assauts de la pluie et du vent. Le cèdre rouge ou le pin Douglas sont des bois particulièrement résistants qui ne nécessitent pas de traitement nocif pour les oiseaux. Naturellement imputrescibles, ces bois, répulsif naturel contre les insectes, sont donc parfaits pour une cabane douillette.

    Le diamètre du trou d’envol

    Le diamètre du trou d’envol des nichoirs fermés est un critère dont il faut tenir compte au moment de votre achat. En effet, il doit être suffisamment grand pour laisser passer l’oiseau, mais assez étroit pour empêcher l’entrée du nid aux éventuels prédateurs. Ainsi, une entrée de 28 mm conviendra tout à fait pour certaines espèces de mésanges (huppée, noire ou bleue), mais sera trop petite pour les mésanges charbonnières, les étourneaux et les moineaux. Pour ces derniers, un trou pouvant aller jusqu’à 50 mm sera nécessaire.

    Un toit pour protéger votre nichoir à oiseaux

    Optez pour un abri à oiseaux qui comporte un toit bénéficiant d’une bonne avancée. Il ne s’agit pas ici d’esthétique, même si l’aspect est très joli. Le toit a pour rôle de faciliter l’écoulement de la pluie et l’avancée protège le trou d’envol des infiltrations d’eau. Le nid et ses occupants restent alors bien au sec. Si vous jugez que l’avancée n’est pas suffisante, penchez légèrement la boîte pour offrir une meilleure protection à vos petits locataires ailés. Servez-vous aussi de l’avancée du toit de votre abri de jardin pour une protection accrue et un ancrage solide.

    La profondeur de la boîte

    Si le diamètre du trou d’envol est important, la hauteur qui le sépare du fond de la boîte l’est tout autant. En effet, les œufs, et plus tard les oisillons doivent être protégés des aléas climatiques et des prédateurs.

    Une ouverture facile pour le nettoyage

    Comme nous l’avons vu précédemment, les oiseaux n’occupent pas les nichoirs tout au long de l’année. Il est alors important de pouvoir les nettoyer facilement afin qu’ils trouvent place nette lors de leur prochaine occupation. Car les oiseaux n’utilisent leur nid qu’une seule fois et le reconstruisent à chaque nouvelle utilisation. Il doit être totalement vide et propre si vous espérez y voir une nichée s’y installer.

    Un abri bien aéré

    Un nid doit pouvoir bénéficier d’une bonne aération. Assurez-vous que le nichoir que vous avez choisi dispose bien de petites aérations afin que la circulation de l’air à l’intérieur du nid soit efficace.

    La tige de repos du nichoir : une idée à combattre

    En réalité, il ne faut pas choisir une maison pour oiseaux équipée d’un perchoir. Les oiseaux ne s’y posent pas et elle ne sert que de point d’accroche aux prédateurs qui peuvent alors s’y suspendre.

    Où installer une maison pour les oiseaux ?

    Choisissez de préférence une exposition sud-est pour votre abri afin que les occupants puissent profiter un peu du soleil. Mais attention, pas de plein soleil.

    Un endroit calme, éloigné des lieux de passage et du vent sera idéal pour les oiseaux du ciel. Ne succombez pas au charme des maisons suspendues au bout d’une chaîne et qui se balancent au vent. Elles n’auront guère de succès. Prenez soin de bien l’arrimer à l’aide d’un fil de fer très rigide afin qu’elle reste bien en place.

    Une jolie maisonnette à oiseaux à l'abri des prédateurs

    Penser à fixer solidement le nichoir à un arbre ou tout autre support afin d’éviter les secousses (dues au vent) ou pire, une chute. L’abri doit pouvoir également résister aux tentatives d’agression du chat de la maison ou des matous du quartier. Évitez également de l’installer dans un arbre si les branches sont trop près de l’abri. Elles constitueraient une plateforme d’approche pour les prédateurs, tout comme la tige de repos.

    La sélection de nichoirs à oiseaux de Bien dans mes pénates

    (Visited 8 times, 1 visits today)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    *