Bien dans mes pénates

Maison, Déco, Bricolage, Jardin

    Comment faire son compost soi-même pour le jardin ?

    Composteur de jardin : le bac individuel pour faire son compost

    Comment faire son compost soi-même pour le jardin ?

    Vous faites déjà partie de ceux qui trient leurs déchets et vous aimeriez faire plus. Pour cela, il existe une solution facile à mettre en œuvre, le composteur de jardin. En effet, en recyclant vos biodéchets, vous pouvez réduire la quantité de ce que vous jetez aux ordures d’environ 30 %. Et en plus, vous pourrez produire un engrais de haute qualité. Mais comment faire un compost maison pour votre jardin ? C’est très simple. Il vous suffit d’un bac de compostage individuel d’extérieur, d’un seau à compost pour la cuisine et d’un aérateur de compost.

    Un composteur de jardin, c’est quoi au juste ?

    Un composteur de jardin, ou bac à compost d’extérieur est un contenant qui permet de déposer les déchets de cuisine et de la maison, ainsi que des déchets verts, afin de les valoriser. Il peut être en bois ou en plastique et de différentes contenances.

    Pourquoi utiliser un composteur de jardin ?

    Utiliser un composteur d’extérieur participe à la gestion des déchets et à la quête du zéro-déchet.

    Réduire ses déchets ménagers

    L’utilisation des bacs de compostage domestiques évite de jeter les déchets alimentaires dans les poubelles collectives. Il permet une valorisation des déchets fermentescibles par un processus naturel de décomposition maîtrisée. Il permet également de regrouper tous les déchets au même endroit pour les laisser se décomposer. Contrairement au tas de compost, il protège aussi vos déchets des mauvaises conditions climatiques et des animaux.

    Faire son compost

    Mais sa fonction principale est de fabriquer un fertilisant naturel pour vos plantes vertes ou/et votre potager. En effet, c’est à l’intérieur de ce bac que le processus biologique aérobie se déroule. Il optimise la conversion et la valorisation des matières organiques grâce à l’action des vers composteurs. Il s’agit donc d’une transformation naturelle.

    Que peut-on mettre dans un bac à compost de jardin ?

    Un bac à compost, ou bac à silo, peut recevoir pratiquement tous les détritus de cuisine et restes de repas.

    Non au gaspillage, oui au compostage avec le bac à déchets du jardin

    Les déchets autorisés

    Jetez-y vos épluchures de légumes, le marc de café (et les filtres) ou encore les croûtes de fromage. Mais pas seulement. Le papier essuie-tout, le carton peu épais, et même vos cheveux, peuvent y être déposés. Les déchets verts, dits déchets végétaux,  pourront eux aussi être recyclés. Parmi eux, les fleurs fanées, les feuilles mortes, l’herbe de tonte ou de petits branchages. Directement de la brouette au compost.

    Les interdits de séjour du bac à compost

    Ne déposez ni viande, ni os, ni noyaux dans votre compost. Idem pour ce qui concerne les écorces d’agrumes. Ces interdits ne se dégradent pas, mais pourrissent sans se transformer en fertilisant. Quant aux mauvaises herbes, elles risquent de germer et de gâter votre compost. Elles sont donc à éviter.

    Comment choisir le bon composteur de jardin ?

    Afin de choisir le bon composteur, tenez compte de plusieurs éléments importants. Sa taille, la matière, l’aération ou l’humidité

    Quelle taille pour un composteur à silo ?

    Orientez votre choix vers un bac à silo adapté à la composition de votre famille et votre consommation. Un bac à compostage de 1 m3 suffit amplement pour un jardin d’environ 500 m2.

    Quelle matière choisir pour un composteur de jardin ?

    Les bacs à compost en bois sont assez esthétiques. Cependant, tous ne sont pas assez hermétiques et certains laissent même passer trop d’air. Le compost risque alors de s’assécher. De plus, un composteur en bois a tendance à s’abîmer.

    Les silos en plastiques recyclés souples sont eux très résistants. Ils ne cassent pas aux premières gelées. Optez pour un modèle opaque où les vers pourront s’épanouir. Choisissez votre silo de couleur sombre. Il absorbera ainsi mieux les rayons du soleil.

    Une bonne aération pour un composteur de jardin dynamique

    Pour que le compost puisse bien travailler, le silo doit présenter une bonne aération. Néanmoins, les trous prévus à cet effet ne doivent pas être trop gros afin d’empêcher certains nuisibles d’y pénétrer (rats, mulots, etc.). Équipez-vous d’un aérateur d’air. Il s’agit d’une sorte de tige en métal muni de poignées d’un côté et de griffes ou ailettes de l’autre. Il vous aide à mélanger le compost en ameublissant la surface.

    À noter. Il existe des composteurs directement équipés d’un injecteur à air qui fonctionne avec une manivelle extérieure.

    Une évacuation efficace de l’humidité

    En travaillant, le compost produit un liquide, le jus ou thé. Celui-ci ne doit pas stagner au fond du bac et doit donc pouvoir s’évacuer facilement. Certains bacs proposent un robinet au bas de la cuve, d’autres sont perforés directement en leur fond.

    Un bac de compostage  stable

    Le compost doit être stable afin de ne pas basculer lors des différentes opérations (aération, remplissage, surveillance, etc.).

    Un accès facile à la matière

    Vous devez pouvoir travailler votre compost sans difficultés. Le bac doit avoir un couvercle amovible afin de faciliter le remplissage et l’aération. Il doit aussi posséder une ouverte frontale pour vous permettre de surveiller son évolution. Celle-ci doit se situer plutôt vers le bas de la cuve.

    Comment bien utiliser un composteur de jardin ?

    Le terreau, un produit naturel issu du compostage des déchets

    Pour tirer le meilleur parti de votre composteur individuel d’extérieur, et obtenir du bon terreau, il faut l’utiliser correctement. Pour cela, vous devez respecter certaines étapes.

    Les bons gestes du maitre composteur

    • Éliminez les gros morceaux afin de rendre plus facile l’action des micro-organismes.
    • Aérez régulièrement votre compost.
    • Diversifiez les types de déchets pour obtenir la présence de micro-organismes variés. Cela accélère la décomposition.
    • Assurez-vous que le taux d’humidité est correct. Trop humide votre compost risque de pourrir, pas assez humide, il sèche.

    Combien de temps pour faire du compost avec un composteur de jardin ?

    Le compost est dit compost mûr lorsque les déchets ne sont plus identifiables. Il présente alors une odeur d’humus, une couleur sombre et un aspect grumeleux. La population de vers est elle, plus nombreuse. C’est à ce moment-là qu’il faut procéder au tamisage du mélange obtenu. Les déchets n’ayant pas été entièrement décomposés peuvent ainsi être récupérés et remis dans le reste du compost. Du dépôt en bac à la récupération du terreau, il faut environ 6 mois.

    Peut-on accélérer la fabrication de compost ?

    Il est possible d’accélérer le processus de décomposition des déchets organiques. Pour cela, il suffit d’y ajouter un activateur de compost dans le bac à silo. Il peut être chimique, mais un activateur naturel est préférable. Les orties, la fougère et la consoude sont particulièrement efficaces dans les composteurs individuels.

    Le travail des vers à compost

    Les vers cpomosteurs, artisans de la valorisation des déchets

    Il est difficile de parler de compost domestique de jardin sans évoquer leurs habitants, les vers à compost (Eisenia fetida ou Eisenia andrei). Ce gros consommateur de matières organiques et carboniques en décomposition fait partie de la famille des lombriciens. Plus particulièrement de la branche des digesteurs ou décomposeurs. S’il porte de nombreux noms, ver du fumier, ver du terreau, ver zébré , ver rouge ou eisénie, c’est sous son appellation de ver de compost qu’il est le plus connu.

    Un cousin du lombric

    Souvent confondu avec le lombric, le ver composteur rouge est pourtant différent. Il est petit et fin (5 à 10 cm) et vit de 2 à 3 ans, contre 7 ans pour le lombric. Très prolifère, ses œufs ont la particularité de contenir plusieurs petits.

    Le lombric, lui, ne vit pas en compost, mais dans la terre. On le connaît d’ailleurs sous le nom de vers de terre. Le terme de lombricomposteur ou de lombricompostage n’est donc pas tout à fait exact.

    La sélection de composteurs de jardin et de poubelles à compost de cuisine de Bien dans mes pénates

    (Visited 13 times, 1 visits today)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    *