Bien dans mes pénates

Maison, Déco, Bricolage, Jardin

    Tout savoir sur l’assurance multirisque habitation. Notre guide complet.

    assurance habitation : l'importance de l'assurance multirisque au quotidien

    Tout savoir sur l’assurance multirisque habitation. Notre guide complet.

    Souscrire à une assurance habitation est indispensable. Cela vous permet de percevoir une indemnisation en cas de destruction de vos biens matériels lors d’un sinistre dans votre logement. Mais entre garanties de base et options, il est parfois bien compliqué de se décider entre les divers contrats de multirisques que proposent les compagnies d’assurances.

    Assurance habitation : les événements pris en compte

    Les contrats multirisques habitation ou MRH, ont pour but de couvrir les dégradations subies par les biens d’un assuré. Ces dommages peuvent être le résultat de divers sinistres tels que :

    • le dégât des eaux
    • l’incendie
    • le gel de vos canalisations
    • le cambriolage de votre maison ou appartement
    • la dégradation par vandalisme (bris de glace, etc.)
    • les tempêtes (garantie forces de la nature) ou les catastrophes naturelles
    • les attentats

    multirisque habitation : l'assurance qui vous couvre en cas de dégât des eaux

    Assurance habitation et exclusions

    Cette assurance obligatoire pour tout locataire, couvre l’ensemble des dommages qui peuvent survenir dans votre logement suite à un sinistre ou à un accident. Mais attention, être assuré ne signifie par forcément être remboursé en totalité. Il existe de nombreuses exclusions qu’il faut bien avoir en tête. C’est notamment le cas de la garantie tempête qui, selon les contrats, peut exclure les panneaux solaires, les clôtures ou les plantations de votre jardin, par exemple.

    Afin d’être mieux couvert et mieux remboursé, il faudra alors souscrire une extension de garantie moyennant une surprime. Une franchise peut également s’appliquer.

    Quels sont les biens couverts par l’assurance habitation ?

    L’assurance habitation permet d’obtenir une indemnisation de vos biens personnels (meubles, objets personnels, etc.) et immobiliers endommagés lors d’un sinistre. Elle concerne :

    • tous les locaux à usage d’habitation (appartement ou maison)
    • les garages et les caves
    • les vérandas (si celle-ci à été déclarée lors de la souscription du contrat d’assurance)
    • les dépendances construites en dur
    • la quote-part concernant les parties communes de votre immeuble si vous êtes copropriétaire
    • La couverture des clôtures et murs de soutènement, des aménagements extérieurs, des installations d’éclairage ou de loisirs, des plantations et des abris de jardin dépendent des garanties du contrat que vous souscrit. Lisez bien toutes les clauses afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

    Assurance habitation avec garantie incendie

    Les options possibles

    Sous certaines conditions et en échange de la hausse de la cotisation de base, vous pouvez bénéficier d’options supplémentaires. Parmi celles-ci :

    • Le vol de votre mobilier de jardin
    • Le rééquipement à neuf (ou valeur à neuf) de votre mobilier
    • La protection juridique

    Assurance habitation : la responsabilité civile

    La responsabilité civile fait partie des garanties de base de l’assurance habitation.

    Elle permet d’indemniser vos voisins ou des tiers dans le cadre d’un dommage non-intentionnel provoqué par vous-même ou par un des membres de votre famille résidant sous votre toit. Elle s’applique aux dommages matériels (dégât des eaux, incendie, etc.) et immatériels, mais également aux dommages corporels causés à autrui.

    Les limites de la garantie responsabilité civile « vie privée »

    Garantie Accident de la Vie : une garantie en cas de dommages corporels

    Si cette garantie vous permet d’indemniser vos victimes, elle ne prend pas en charge vos propres dommages corporels. Afin de vous protéger, il est nécessaire de souscrire une garantie accident de la vie ou GAV auprès de votre assurance.

    Comment choisir son assurance habitation ?

    Nous venons de le voir. Pour choisir la bonne assurance, il faut tenir compte des options, des exclusions et des franchises possibles. Afin de vous aider à y voir plus clair, il existe des solutions.

    Les comparateurs d’assurances en ligne

    Afin de mettre toutes les chances de votre côté et de trouver une assurance adaptée à vos besoins, utiliser un comparateur d’assurances en ligne. Ils sont particulièrement efficaces. En effet, un simulateur d’assurance habitation peut grandement vous aider à affiner vos recherches. Il suffit d’indiquer vos besoins et vos critères. Il vous proposera plusieurs devis qui vont aideront à comparer les divers contrats en lice et à faire le meilleur choix.

    Les sites des compagnies d’assurances

    Cependant, prenez garde. Ne vous focalisez pas uniquement sur le prix. Le plus important concerne bien sûr les garanties, les options, le montant de la franchise, mais aussi le plafond de valeur des objets que vous allez assurer. Pour cela rendez-vous sur les sites des compagnies d’assurances. Consultez les avis des utilisateurs pour vous faire une idée de la qualité du service client.

    Un rendez-vous avec un conseiller

    Vous pouvez également faire jouer la concurrence en prenant rendez-vous directement sur place avec un conseiller en assurance. Vous pourrez alors lui demander directement de vous expliquer les subtilités d’une clause en particulier.

    Quel tarif pour une assurance habitation ?

    Tarifs assurances habitation : des prix à surveiller

    Les compagnies d’assurances déterminent leurs tarifs en fonction des risques potentiels que présente le futur assuré. Pour cela, elles vont tenir compte de son profil (locataire, propriétaire, etc.), de la nature, de la superficie et de la qualité du bien à assurer, ainsi que de la valeur du patrimoine à garantir.

    Assurance à géographie variable

    Le lieu de résidence peut lui aussi avoir son importance dans le calcul du tarif de l’assurance habitation. En effet, selon la région ou la ville dans laquelle vous résidez, le risque peut être plus ou moins important. Si vous résidez dans une région à fort risques de tempêtes ou à proximité d’un site Seveso, la cotisation sera alors plus élevée.

    L’assureur, peut-il augmenter le tarif de votre prime ?

    Oui, cela est tout à fait possible. Le contrat doit alors contenir une clause de révision. L’assureur peut également effectuer une réévaluation selon le mécanisme de l’indexation. En cas de désaccord, vous pouvez refuser cette hausse. Il vous est alors possible de procéder à la résiliation de votre contrat pour motif d’augmentation de la prime. Cette résiliation doit être effectuée dans les 15 jours suivant la réception de l’avis d’échéance.

    Peut-on changer d’assurance habitation ?

    Oui, depuis 2015, il est tout à fait possible de changer d’assurance habitation sans avoir à attendre la date anniversaire du contrat. Vous pouvez donc résilier votre contrat d’assurance habitation à tout moment sans préavis et sans frais au bout d’un an de souscription. Il vous suffit d’envoyer une lettre de résiliation en recommandé avec accusé de réception à votre assureur. Cependant, la plupart des compagnies d’assurances se chargent de ses démarches en lieu et place de leurs nouveaux clients. Des tracasseries en moins souvent bien appréciées.

    Où souscrire un contrat d’assurance habitation ?

    Vous avez la possibilité de contracter une assurance multirisque habitation auprès de plusieurs types de prestataires.

    • Une compagnie d’assurances
    • Un agent général d’assurance
    • Un courtier en assurance
    • Une banque

    Quel que soit le prestataire retenu, la proposition d’assurance doit clairement indiquer le prix, le détail des garanties et les conditions de déclenchement de celles-ci.

    Un paragraphe concernant la loi applicable et les instances à saisir dans le cadre d’un litige doit également être inscrit dans le document.

    Une fois le contrat multirisque habitation signé, l’assureur est tenu de vous transmettre une attestation d’assurance, preuve de l’existence du contrat.

    Le règlement de la cotisation d’assurance habitation

    Souscrire une assurance sous-entend un paiement effectif. Le règlement de votre cotisation vous est réclamé à la date anniversaire du contrat. Selon ce qui est prévu dans votre contrat, vous pouvez alors vous en acquitter de différentes façons en choisissant un paiement :

    • mensuel
    • trimestriel
    • semestriel
    • annuel (en une seule fois lors de l’échéance)

    Vous disposez normalement d’un délai de 10 à 15 jours à compter de la date d’échéance que mentionne votre contrat pour vous acquitter de votre prime d’assurance.

    Et si je ne paie pas ?

    Si vous dépassez le délai, vous recevrez dans un premier temps, une lettre de mise en demeure en AR (accusé-réception). En l’absence de paiement au délai variable d’un assureur à l’autre, vous risquez la suspension de votre contrat pour non-paiement.

    🤔 Le saviez-vous ?

    Les produits d’assurance sont assujettis à des taxes que les assureurs reversent au Trésor Public. Il s’agit de :

    la taxe fiscale de 30 %

    la taxe terrorisme qui finance notamment le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme

    (Visited 9 times, 1 visits today)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    *